• Langues

    Tire la langue et ouvre les oreilles!

    Matao a eu la chance de grandir au contact de deux langues. Le français comme langue maternelle et le gallo comme langue grand-maternelle. Même si la prise de conscience du gallo s'est faite tardivement, par le biais de l'option en classe de terminale, il s'est rapidement investi dans les associations de valorisation de la langue en multipliant les initiatives en faveur de la langue de Haute Bretagne. C'est d'ailleurs comme cela qu'il a rencontré le conte.

    Au fil de ses pérégrinations, de ses rencontres, il ne cesse de s'initier et de s'intéresser aux langues. Première leçon d'anglais à 6 ans, l'espagnol, le breton et le gaélique d'Irlande (licence à l'Université de Rennes 2), l'italien, le catalan, l'occitan, les langues d'Oïl : autant de langues qui permettent de construire des ponts dans la diversité.

    Pour le conte, il fait le choix de ses langues premières. Aussi à l'aise en français qu'en gallo, il aime s'amuser avec leurs sonorités, leur rythme et leur richesse, même s'il reconnait volontiers enrichir de temps en temps le français avec le gallo afin de lui donner plus de relief. "Il y a des mots qui manquent en français..." dit-il. En tout cas, il redonne, ni vu ni connu, l'envie d'une langue belle et vivante.

    Aimant le partage, Matao ne se limite pas à ces deux langues. Il peut également emmener sur le chemin de l'émerveillement les anglophones et les hispanophones qui se glissent dans les contées à droite et à gauche de notre contrée et le voilà porte-parole de la culture bretonne.