• Effets des contées à l'EHPAD d'Elven.

     

    Le Vendredi 14 mars dernier, commençaient les contées auprès des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Les 3/4 des contées prévues sont passées et les effets sont remarquables. Je vous invite à lire les mots de Gaëlle Le Vaguerèse, Psychologue de l'EHPAD de la Chaumière.

     

    Effets des contées à l'EHPAD La Cahumière d'Elven.

     

    Le conte auprès de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer

     

    La rencontre du conte et des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de syndromes apparentés au sein de notre établissement a été une expérience inédite pour chacun des participants.

    Il ne s'agit pas aujourd'hui d'observer un « résultat » de cette intervention, mais plutôt de faire état du bien-être qu'elle procure. Une activité n'a pas forcément de rentabilité, sinon d'apporter du plaisir.

    Dans le cadre de la maladie d'Alzheimer, bien souvent le langage est défaillant. Certains pensent même que les résidents malades ne comprennent plus ce que l'on dit, qu'ils ne réagissent plus. Ces personnes incarnent l'oubli, l'éloignement des repères sociaux, culturels, et la perte du langage commun.

    Certaines personnes pourraient se demander le bien fondé de cette activité : comment communiquer avec celui qui ne communique plus avec des codes courants ?

    « Matao », comme les résidents l'appellent, a su tisser une relation de confiance avec chacun d'entre eux, et même « ceux qui perdent la mémoire » se souviennent de son prénom, associé à une émotion positive. Il a su aller à leur rencontre, établir un contact, éclairer leur regard.

    L'observation de leur comportement lors de ces rencontres avec le conte a permis de découvrir une certaine attention possible chez certains résidents (une heure de contes et chansons rythmée en triptyque), des réactions inhabituelles et fugaces, un apaisement des angoisses.

    La qualité de l'écoute et les réactions de l'auditoire sont les garants d'un bien fondé de cette intervention, qui garantit un bien-être partagé par les résidents.

    Le conte contribue à améliorer la qualité de vie du résident, en éclairant leur regard, il permet de les sentir à nouveau présents et sensibles, à l'écoute, communiquant, dans l'échange de regards, d'une expression. Cette émotion partagée participe à l'apaisement des angoisses et donc optimise la prise en charge non-médicamenteuse des patients qui a vocation dans nos Unités Spécifiques Alzheimer.

     

    Gaëlle Le Vaguerèse

    Psychologue à l'EHPAD La Chaumière

    Septembre 2014

     

     

    En savoir plus sur "Dans ta tour"